Facteur U, facteur K, Ug, Uf… au début, on s’y perd dans tous ces coefficients. Ils servent à nous donner une idée de la performance de l’isolant. Dans cet article, nous allons expliqué de manière simple à quoi ils correspondent.

Le facteur U.

Le facteur U ou encore le coefficient U est un coefficient de transmission thermique. Il sert à mesurer l’efficacité des matériaux en terme d’isolation. Cela veut donc dire que plus ce facteur U est faible, meilleure sera l’isolation de la fenêtre. Son unité est le W/(m².K). Cela signifie que le transfert thermique (en watts) entre deux volumes séparés par notre matériau isolant dépend de la surface (m²) et de différence de température de part et d’autre du matériau.

Le facteur K.

Le facteur U est aussi appelé facteur K dans d’autres pays. Tout simplement!

Le facteur R.

La résistance thermique R est en fait l’inverse du facteur U. Il s’exprime donc en m².K/W. Il s’agit de la résistance d’un matériau à laisser passer la chaleur.

Le facteur lamda.

Ce facteur représente la quantité de chaleur transférée pour un mètre carré sur une épaisseur de un mètre et pendant une seconde sous un gradient de température de 1°C. Son unité se donne en watts par mètre et Kelvin: W/(m.K).

Le coefficient Uw.

Il s’agit du facteur U “window” comme fenêtre. Une fenêtre n’étant pas composée d’un seul matériau, on utilise en pratique le coefficient Uw qui reprend le facteur U pour la fenêtre composée de ses différents éléments: vitre, gaz, châssis, joints, …

Pour calculer le facteur Uw, il faut mesurer le coefficient U au centre du vitrage (Ug comme “U glass”), et au niveau du châssis (Uf comme “U frame” pour le cadre). Le coefficient Psi g est lui le coefficient de transmission thermique des joints. Le facteur Uw est alors la somme de ces coefficients rapportés à la surface de l’élément de la fenêtre considéré.

Le coefficient U pour une fenêtre de double ou triple vitrage.

On comprend bien maintenant que Uw est bien différent de Ug. Ainsi, si nous avons une bonne isolation au niveau du vitrage (Ug petit), mais une très mauvaise isolation au niveau du châssis (Uf grand), le coefficient global de la fenêtre (Uw) sera plus grand que Ug. Lorsque votre entrepreneur vous parle du coefficient U, soyez donc attentif de quel coefficient U il parle!

Quelles valeurs Ug et Uf pour une fenêtre performante?

L’ancien double vitrage avait un coefficient qui tournait autour de 3 W/(m².K). Le double vitrage récent a un coefficient Ug de maximum 1.1 W/(m².K).

N’installez pas de vitrage avec un facteur Ug supérieur à 1.1 W/(m².K)!

Pour du triple vitrage, le facteur Ug sera inférieur à 1 W/(m².K) et pour les plus performant, jusqu’à 0.7 W/(m².K).
En ce qui concerne Uf, cela dépend du type de châssis (bois, aluminium et PVC). La valeur s’établit autour de 1.7 W/(m².K). On peut voir que cette valeur est supérieure à celle de Ug… Il est donc intéressant en terme d’isolation, de choisir une porte vitrée plutôt qu’une porte pleine, contrairement à ce que pourrait croire à priori.

Conclusion

Tout se jargon est peut-être rébarbatif, mais il faut insister sur l’importance de comprendre de quoi il s’agit. Lorsqu’un commercial essaiera de vous venter ses fenêtres, si vous pouvez comprendre ces chiffres, il ne pourra pas vous tromper car ces chiffres ne mentent pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *