Sur un site industriel, la vigilance est de mise. Plusieurs dispositifs ont été mis en circulation pour renforcer les mesures de sécurité des sites de stockage industriels. Les chaussures de protection font partie de ces matériaux. Inoffensif en apparence, cet accessoire joue un rôle crucial. Découvrez à travers ces paragraphes l’intérêt de l’utiliser en zone industrielle.

Protéger le personnel et les infrastructures

Les entrepôts de logistique et de manutention gagnent à équiper leurs sites en Equipements de Protection Collectifs ou EPC, en l’occurrence des sabots de protection. D’autres accessoires tels que poteaux, arceaux, rails au sol et traverses viennent s’ajouter à la liste des équipements de protection. Ces dispositifs sont appelés à jouer chacun un rôle distinct. Les chaussures de protection contribuent à la sécurité des employés et des machines en mouvement. L’acier et le polymère sont les principaux matériaux utilisés pour sa fabrication.

Des rails et lisses au sol complètent la chaussure. Ils protègent la partie inférieure des rayonnages et étagères contre les chocs des gerbeurs et transpalettes. Ils permettent de créer un passage pour les équipes logistiques, le matériel de manutention et le personnel. D’un diamètre compris entre 90 et 300 mm, les poteaux et bornes marquent les ouvertures de porte et les passages étroits.

Réduire les dommages causés par les chocs des engins de manutention

Le sabot de protection amortit les chocs des engins de manutention. Réduit le risque de chute de marchandises grâce à une meilleure stabilisation du sol. C’est pourquoi la présence de chaussures de protection dans les établissements situés dans des zones à fort trafic est fortement recommandée. En effet, ces lieux sont propices au passage continu des véhicules des ouvriers, ce qui favorise le déplacement des rayonnages. Un coup, si minime soit-il, menace de faire tomber la marchandise d’une hauteur. Dans un entrepôt, il suffit d’un petit incident pour provoquer un accident majeur.

Il est à noter que le stockage de produits lourds implique l’utilisation de rayonnages à palettes. Le sabot de protection métallique intervient dans ce cas pour protéger les escaliers des étagères et contribuer à leur résistance. Pratique, il se fixe très facilement au pied de l’équipement. Vous avez le choix entre une version standard et une version personnalisée. Dans le second cas, passez commande auprès d’un fournisseur pour lui communiquer la forme et les dimensions précises de l’accessoire.

Quels sont les différents types de sabots de protection?

Les sabots de protection sont disponibles en différentes épaisseurs, allant de 4 à 5 mm. Ils sont équipés de 4 points de fixation et repoussent. Il y a le sabot coudé, le sabot avant, le sabot à sangle souple et le sabot souple à clipser. Sa performance réside dans le nombre de faces. De plus, un patin à 3 pans assure une stabilisation optimale des montants du rack (sur les côtés et à l’avant). Il convient à toutes sortes d’angles. En revanche, un sabot à 2 faces est réservé aux angles d’un montant d’étagère. Les sabots de protection en polymère sont à mémoire de forme. Courbés, ils se fixent au moyen d’une sangle au montant de l’étagère. Le polymère a l’avantage d’être flexible. Après un choc de nature forte, la coque retrouve ainsi sa forme initiale.

Vous devez vérifier la hauteur et l’épaisseur, si vous voulez obtenir des confitures. Prévoir la hauteur minimale en fonction des objectifs à protéger. Pour sécuriser les infrastructures, des protections de 400 mm de haut doivent être utilisées. Ajoutez 600 mm supplémentaires à cette hauteur pour assurer la sécurité du personnel. L’épaisseur détermine la capacité à résister aux chocs. Choisissez une chaussure d’une épaisseur minimale de 40 mm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.