Le pont mobile est un type de pont dont la manœuvre d’ouverture au trafic maritime est basée sur le déplacement horizontal d’une partie du pont ou de la chaussée, dans un mouvement de glissement sur la surface du pont adjacent, soit vers la droite, soit vers la gauche..

Ces types de ponts sont rares dans le monde et la plupart d’entre eux se trouvent dans les pays nordiques. Les exemples incluent Inner Harbour Gateway à Copenhague et Ultunabron à Uppsala, en Suède. Mais quels sont les différents types de pont mobile? Est la question.

PONT DE TABLE

Un pont à table est un pont mobile dont la manœuvre d’ouverture et de fermeture au trafic mer/fleuve est basée sur la montée et la descente verticales du pont selon des axes verticaux, permettant la circulation sous le pont en position haute. Les mouvements du tablier s’effectuent par l’action de piliers hydrauliques situés au pied du pont. La principale différence avec un pont-levis est que tout le pont est surélevé, en restant toujours horizontal, contrairement à un pont-levis, où le pont tourne autour d’un point fixe.

Le pont-levis de Notre-Dame de Tournai (France) est un exemple clair de cette typologie.

PONT SUBMERSIBLE

Le mécanisme d’un pont submersible mobile est similaire à celui d’un pont à table, en ce sens que c’est tout le pont sur lequel il se déplace, en restant horizontal lors de la manœuvre d’ouverture. Cependant, dans ce cas, la manœuvre d’ouverture consiste à abaisser le pont sous l’eau afin que les navires puissent passer dessus, d’où le nom de « submersible ». Le fermer au trafic maritime/fluvial consiste donc à surélever le pont de sa position naturelle à partir de la position immergée.

Le principal avantage d’un pont submersible mobile sur un pont de table est qu’il n’y a pas de limite de hauteur pour les navires et navires qui le traversent lorsqu’il est ouvert à la circulation, car ils passent sur le pont lui-même. Le canal de Corinthe dans la mer Egée a plusieurs exemples de ce type de pont.

PONT D’EQUILIBRAGE

La structure du tablier d’un pont d’équilibre s’ouvre à la circulation avec un mouvement similaire à celui d’un pont-levis à une travée, mais il ne le fait pas par un point de pivot, mais la section circulaire est soutenue par une section formée par une barre dentée sur un des plateformes. La structure d’un pont d’équilibre mobile a un support arqué.

Un exemple célèbre de ce type de pont mobile est le Nouveau Pont Pégase à Bénouville (France).

POUF À DÉBORDEMENT

Bien qu’il ne s’agisse pas exactement d’un pont mobile en tant que tel, nous incluons les ponts-navettes dans cette classification car leur fonction est similaire à celle de n’importe quel pont mobile. La structure d’un « pont » de ce type repose sur une voiture suspendue qui se déplace entre les deux extrémités d’un fleuve, de telle manière qu’elle ne représente aucun obstacle pour le trafic maritime qui circule en contrebas, sauf dans quelques instants (lorsqu’il est transporté d’un endroit à un autre).

On doit la conception de la première structure de ces caractéristiques à l’ingénieur espagnol Alberto de Palacio, qui a conçu le premier pont de ce type dans la ville de Biscaye. Plus tard, d’autres exemples ont été construits dans le reste de l’Europe et de l’Amérique du Sud, comme le pont du ferry Nicolás Avellaneda à Buenos Aires (Argentine) ou le pont de Newport au Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.