On parle de soudage que l’on a deux éléments que l’on veut joindre, de sorte qu’ils forment une seule pièce. Il est à noter que les travaux de soudure font référence à divers métaux : acier, aluminium, laiton ou cuivre. Il en va de même avec la pièce de remplissage, qui servira d’alliance entre les métaux à imiter. Cette pièce peut être un métal de même nature que les deux objets de la soudure, puisqu’elle peut être d’origine différente.

Catégories de matériel de soudage.

La station de soudure mobile, communément appelée station de soudure, est l’équipement de base de la soudure. Contrairement aux machines à souder industrielles, cet outil est nécessairement portable. Ce critère est essentiel et commun à toutes les catégories de poste de soudage, car il doit être facile de se déplacer sur le chantier de soudage. Étant donné que les métaux sont des matériaux durs et résistants, la seule façon de les assembler est de les faire fondre aux points à assembler. Cette fusion ne serait possible qu’à très haute température. De plus, il existe différentes manières d’obtenir la température nécessaire au soudage. Selon le degré à atteindre, les postes de soudage sont classés en trois catégories : la catégorie électrique qui comprend le matériel à souder à l’arc, le poste de soudage MIG/MAG et le poste de soudage TIG. Il existe également la catégorie du soudage à la flamme, qui utilise une torche, une torche à oxygène acétylène ou une soudeuse à gaz. La dernière catégorie est la soudure au fer chaud. Cette méthode fait référence au fer à souder et à la station de soudage.

Utilisation d’une machine à souder.

Selon le type de travaux de soudage à réaliser, le poste de soudage doit obligatoirement être équipé. Bouteilles de gaz pour l’équipement de soudage à la flamme et alimentation électrique pour le fer à souder et le soudage à l’arc. Il convient de noter qu’il existe deux utilisations pour l’équipement de soudage. Le premier est le brasage ou le soudage, qui consiste à assembler deux pièces métalliques de manière à obtenir une continuité entre les deux matériaux, pour qu’ils n’en forment qu’un. Le second est le brasage, brasage ou soudage tendre pour lequel un métal d’apport est utilisé pour profiter d’une alliance entre les matériaux métalliques à assembler.

Quel matériau pour quel type de soudure

Le choix d’une station de soudage dépend principalement de la température souhaitée. Et la température nécessaire à la fusion du métal dépend de sa densité. Par exemple, l’étain fond à 232°C. Il est donc possible d’utiliser du fer à souder avec ce type de matériel. Pour l’inox, en revanche, il faut 1500°C pour que sa fusion soit possible. C’est le soudage à l’arc qui convient alors.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.